Guide Hachette des Vins - Champagne Gault et Millau - Gilbert Gaillard - Pinterest-logo - zoomvino-logofacebook-32

Que se passe-t-il avant d'avoir le plaisir de goûter une grappe de Pinot noir ou de presser un marc de chardonnay ?

Des travaux réguliers nous conduisent aux vignes à des dates de plus en plus irrégulières : 3 vendanges en août depuis l'an 2000, avec quelques contre-exemples. 

Si nous fixons encore un calendrier, quel-est-il ?

En hiver, la vigne entre dans une période de sommeil. Il est alors bon de protéger les jeunes plants contre les grands froids en ramenant la terre au pied des ceps. C'est le moment aussi ou nous effectuons des analyses de sol afin de mieux connaître la vie souterraine de nos parcelles, leur santé et de mettre en place le programme des prochaines années. Chaque parcelle est différente, unique comme toute personne humaine et doit être approchée avec sa singularité. Des prélèvements sont donc effectués dans le sol des parcelles nous permettant d'identifer entre autres les réserves en matière organique.  

Pour soulager le travail, une "pré-taille" peut être effectuée en novembre et dans la premiere quinzaine de décembre  afin de supprimer quelques "charpentes". Nous refusons de céder à la facilité en voulant accéler les cycles et en commancant la taille en novembre, décembre ou janvier. C'est négliger un proverbe ancien et connu de tous, qui conserve du sens : "Taille tôt, taille tard, rien ne vaut la taille de mars".

Mersurmontdec2011Copie

(Archives privées Fabrice Perron)

La taille est une étape décisive et délicate. Nous allons supprimer et sélectionner. L'apprenti tailleur doit pratiquer, pratiquer, pratiquer avant d'avoir un réel savoir-faire et de pouvoir devenir à son tour "maître tailleur" et "accompagnateur" des jeunes en devenir. Ce savoir-faire peut faire l'objet d'un examen, déjà ancien, attestant de compétences, donnant lieu à un diplôme certifiant. Il est particulièrement apprécié par les vignerons et toujours demandé aux candidats à l'embauche. Il est possible de le passer jeune ou plus âgé, si l'on souhaite élargir ses compétences et connaissances...  

 taillepjc manuelvigneronweb

(Obtenu par Jean-Claude Perron à 15ans 1/2)                                             De la théorie à la pratique... (collection FP)

Le printemps est ensuite marqué par les travaux de liage mais aussi de plantations. Cette étape est très engageante. Le choix des ceps et porte-greffes conditionne 35 à 60 ans de notre vie. Pas de relâchement possible dans les exigences qualitatives, sans quoi on le regrette longtemps... 

Si la France vient de perdre, en 2016, sa place de premier producteur mondial de plants qu’elle avait depuis les origines de la pépinière, nous continuons de privilégier le savoir-faire reconnu des pépiniéristes français. Depuis 3 générations, nous nous fournissons chez une famille de pépiniéristes savoyards : il s'agit des pépinières viticoles Yvan Bouvet  située à Saint-Pierre-d'Albigny (73). 

Il ne faut pas non plus arracher trop tôt une parcelle, comme par exemple à 35 ans, lorsque le maximum du volume est atteint. C'est négliger la qualité des raisins et chercher avant tout le volume. Le potentiel aromatique est en effet bien supérieur dans une vigne de maturité que dans une jeune vigne. Arracher tôt est parfois en réalité le témoignage d'un choix privilégié pour la quantité et peut être le signe qu'on a épuisé son sol et sous-sol.

 

abrahamcep

(Archives privées Fabrice Perron)

Ici, la cuvée Abraham, vieilles vignes, millésime 2004 et élaborée avec des parcelles de 46,5 ans de moyenne d'âge.  A noter, la longueur des racines.  

 

Une bonne plantation suppose aussi de de prendre le temps : il ne s'agit pas de creuser un léger trou, de mettre son pied et de reboucher, en espérant que la nature si généreuse va aider le planteur. La aussi, nous privilégions une plantation manuelle plutôt qu'un recours à des enjambeurs suréquipés mais moins attentionnés. 

papaplante        fpplante

Plantation de Pinot noirs                                                                 Plantation de Pinot noirs 

par Jean-Claude Perron                                                                 par Fabrice Perron

(7th generation), 1980's                                                               (8th generation), 2010's.    

 

Avec le printemps commencent également les craintes des vignerons, toujours valables au XXIe siècle, même dans une phase de dérèglement climatique/réchauffement climatique : c'est l'époque des possibles gelées, qui peuvent ariver du début avril jusqu'à la mi juin... Elles sont blanches avec un effet modéré, touchant davantage les parcelles de bas de côteau, ou près de bois. Elles sont noires et c'est la catastrophe : tous les organes verts sont détruits et l'on ne peut compter que sur le départ des contre-bourgeons ou yeux latents bien moins fructifères que les premiers, pour la végétation de l'année. Les vignerons des secteurs concernés sont alors privés de récolte. C'est le cas en 2016 dans de nombreux vignobles français, dont la Champagne. 

Pour combattre cette chute des températures, plusieurs méthodes ont été employées/sont employées. D'abord, l'une des plus coûteuses et contraignantes, le recours à des "chaufferettes", très efficaces pour protéger un ensemble uni de parcelles de vignes en cas d'une température légère négative (-1°/-1,5°C par ex.). Cette méthode a été utilisée au sein de notre maison lors des années 1980's et 1990's.

D'autres vignerons choisissent un système d'arrosage. Toutefois, ces deux méthodes ne servent à rien lors d'une "gelée noire". La seule voie est celle de retarder le plus possible la taille afin de retarder le débourrement. C'est le choix que nous faisons, même si, avec le réchauffementou dérèglement climatique, il est tentant de terminer rapidement la taille, certaines années.

La fin du printemps se termine par la période parfumée des fleurs de vignes et du palissage. Il consiste à placer des agrafes après avoir bien réparti le feuillage, pour accrocher les brins de vigne sur les fils releveurs en position haute (les rangs atteignent environ 1,20 m de hauteur). L’objectif vise à favoriser l’activité photosynthétique grâce à une bonne aération du feuillage qui limite l’humidité au niveau des grappes, luttant ainsi contre le développement du botrytis. La bonne répartition des sucres (synthétisés par les feuilles) entre la plante et les fruits est une condition majeure de la qualité des raisins.

fleurvigneweb Chatais, Cote des Bar, 2015

(Archives privées Fabrice Perron)

L'été est ensuite le temps de la surveillance :

- surveillance de l'état sanitaire des vignes avec quelques traitements de prévention ou de nécessité, en cas d'année très pluvieuse.

- surveillance du développement de la végétation, en pratiquant le rognage : par cette pratique, on supprime la partie supérieure des rameaux qui sont trop développés dans le but de favoriser le grossissement des raisins. Etant admis que les principes contenus dans ceux-ci sont élaborés par les feuilles, il faut avoir soin de ne recourir au rognage qu'à la condition que celles-ci soient néanmoins très abondantes. 

 travail rognage 001 surveillanceeteweb

 (Archives privées Fabrice Perron)                        (Archives privées Fabrice Perron)

Jean-Claude Perron                                                                          Fabrice Perron

(7th generation), 1980's                                                              (8th generation), 2011

veraisonaoutweb veraison2web

(Archives privées Fabrice Perron)                                    (Archives privées Fabrice Perron)

Vient, enfin, la période la plus heureuse de l'année pour le vigneron, celui des vendanges. Uniquement manuelles en Champagne, ce qui assure une meilleure sélection des grappes, elles commencent désormais début septembre en Cote des Bar, soit 15 jours d'avance avec les vendanges des années 1990. Trois d'entre elles ont d'ailleurs déjà eu lieu en août : 2003, 2007 et 2011. L'année 2003, marquée par la canicule, nous a conduit d'ailleurs à modifier nos horaires et a commencé très tôt nos journées.


En avant pour les vendanges 1963vignes1994vendanges2003canicule

Madeleine et Armand Perron                                Heronveau, Meurville, Cote des Bar                                            Fabrice Perron

( 6th generation)                                                          (Archives privées Fabrice Perron)                       (Archives privées Fabrice Perron)

et Jean-Claude Perron (7th gen.)                               vendanges 1994                                                                 (8th generation), vendanges 2003.

vendanges 1963