Guide Hachette des Vins - Champagne Gault et Millau - Gilbert Gaillard - Pinterest-logo - zoomvino-logofacebook-32

 

 

Afficher l'image d'origine

 

portugal 1  Vous souhaitez nous représenter

ou nous distribuer dans votre pays ou dans votre ville ? 

Nous vous en remercions.

 

Nous étudierons toutes "demandes sérieuses" de partenariats. Les précisions que vous apporterez dans votre demande (comme par exemple le ou les cuvées qui vous intéressent) nous permettront de vous donner une première réponse détaillée dans un délai de 48h.

 

Qu'est-ce qu'une "demande sérieuse" pour nous ?

 

1. Une demande démontrant une recherche de cuvées de qualité et non simplement un prix, qui se veut toujours "au plus bas".

Comme nombre de nos confrères, nous recevons régulièrement, par email ou téléphone, des demandes de "prix bas", de #champagnepascher, venant de professionnels de tout origines (C.H.R. ou grande distribution, français et étrangers). C'est un exemple typique de "mauvaises pratiques commerciales".

Il est toujours curieux, quant on recherche au quotidien à effectuer un travail de qualité, pour vous permettre de vivre de belles et grandes dégustations, de voir que le prix est parfois la seule préoccupation de personnes "se disant aimer" les vins et le travail des producteurs.

Cette demande de "low price" n'est pas nouvelle : l'un de nos prédécesseurs, producteur-élaborateur et vendeur de champagnes le rappelait, en 1798, à l'un de ses clients :  "il nous est tres facile de vous fournir toujours de bons vins de champagne mais il faut y mettre le prix car la moindre diminution en diminuera de beaucoup la qualité."

Chercher à produire des #champagnepascher, des "prix bas" démontre plusieurs choix :

- celui d'arrêter de consacrer du temps à ses cuvées et à leur vieillissement. (Les "3 ans minimum pour avoir une cuvée agréable" deviennent parfois des "18 à 24 mois", en particulier pour les "cuvées industrielles" !).

- celui d'accepter de faire des "cuvées industrielles", produites en grande quantité, en incorporant même parfois dans sa production des bouteilles conçues et terminées ailleurs, auxquelles on apporte seulement "une étiquette". Il est pourtant plus intéressant et agréable de déguster et faire déguster des cuvées différentes, originales, au goût constant, dont vous serez, vous, nos ambassadeurs, parmi les rares à pouvoir en bénéficier.

- celui de cesser une pratique raisonnée, rigoureuse et régulière de son vignoble.

Certains font le choix de ces renoncements et vous vendront des bouteilles, plus pour les lignes en bas de la facture, que pour le plaisir que vous allez éprouver en dégustant. Vous en avez sûrement déjà rencontrées, de ces " bouteilles à bulles", réalisées trop rapidement : elles vous font mal à la tête ou au ventre, immédiatement, et assurément le lendemain matin. Leur croissance est exponentielle depuis quelques années lors de la période précédent les fêtes de fin d'année, avec parfois un nom, qui, autrefois, était un gage de qualité.  

Etes-vous vraiment sûr que vous recherchez cela pour vous-même ou vos clients lorsque vous choisissez un vin de Champagne ?

 

2. Une demande d'une personne sachant présenter, à sa clientèle, notre maison, nos champagnes, notre philosophie et notre attachement à un vignoble sain, au rendement modéré, tenant compte du sol et du sous-sol, de l'orientation, de l'inclinaison, etc.

 

3. Une demande d'une personne comprenant qu' "une maison sérieuse" a aussi des charges régulières à payer et que "maison de champagne" ne veut pas dire "banquier".

 

Si ces trois règles vous sont évidentes, nous serions heureux de vous présenter nos produits, de vous recevoir, pour une dégustation personnalisée, sur rendez-vous, et d'étudier ensemble comment vous accompagner au mieux dans vos futures actions.

Dans ce cadre, nous sommes prêts à regarder, ensemble, pour une exclusivité, sur une période donnée, sur certaines villes, régions, pays.

Nos relations avec chacun de nos "ambassadeurs" (importateurs, cavistes, restaurateurs, sommeliers) s'effectuent dans la transparence par rapport aux autres.

Joindre Dr. Fabrice Perron :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tel: + 33 06 31 15 43 90