frendeitrues

champagne perron beauvineau

  • Cuvée Pure Elixir Brut (100% première presse) M3

    cuvee elixir pure brut

    Cépages  :80% Pinot Noir, 12% Pinot Meunier, 8% Chardonnay

    NOUVEAUTE Novembre 2020 : Sortie du Millésime 2008 ! 

    En Champagne, le millésime doit être l’expression d’une exception. L’année 2008 commença par un printemps frais et pluvieux, suivi d’un très beau mois de mai et d’une floraison tardive. L’été a été ensuite contrasté : orageux en juillet, frais et peu ensoleillé en août. L’automne plutôt ensoleillé mais assez frais (surtout la nuit) et venteux a conduit à une maturation lente et douce: accumulation des sucres mais sans chute drastique de l’acidité, avec un vrai potentiel de vieillissement. Ce que nous avons choisi de faire en la laissant se bonifier au repos dans notre cave.

    Douze ans après, nous avons le plaisir de vous proposer ce millésime au profil classique et qui ne reflète pas là l’influence du réchauffement climatique que nous venons de vivre avec les vendanges en août de 2017, 2018 et 2020. Comme pour l’édition 2005, notre cuvée est basée exclusivement sur la première presse et en tirage limitée. Elle rejoint nos cuvées de maturité 3.

     

    Archives oenologiques: 

    - notre précédente édition était unmillésime 2005. Quelques flacons sont encore disponibles, pour les connaisseurs !

    Cette cuvée est issue exclusivement de la première presse, tout comme la cuvée Pure Elixir Extra Dry.

    Un Champagne gastronomique idéal pour les tête-à-tête et les repas épicuriens.

    champagne-info Contactez-nous


    One of the best places to drink our Cuvée Pure Elixir Brut and some others great champagnes : Restaurant Pegaso, Minato-Ku, Tokyo, Japan.

    RISTORANTE PEGASO

  • Cuvées

  • Le vignoble Perron-Beauvineau

    Des coteaux très bien exposés, un sol argilo-calcaire, un savoir-faire, le respect de la nature.

    La grande majorité de notre vignoble est préparée et entretenue avec soin depuis plusieurs générations. Nous privilégions la maturité pour notre vignoble, assurant des raisins de meilleure qualité.  

    Nous sommes également attentif à développer ce vignoble afin de pouvoir satisfaire également nos nouveaux clients et disposer de nouveaux atouts dans notre processus de créations de cuvées.  

    Nous vous invitons à lire notre projet sur le lieu-dit "Val-de-Mont" à Meurville, Côte des Bar. Il s'agit des dernières parcelles acquises de notre domaine.   

     

    vignoble-2
    Notre vignoble de champagne
    vignoble
    Présentation de Meurville
    vignoble-1
    Présentation de la « Côte des Bar »
  • Liste des sept facteurs à l’origine de notre projet en « Val-de-Mont », Meurville, Côte des Bar, Champagne et présentation de nos parcelles.

    La maison Perron Beauvineau cultive ses vignes sur les finages de Meurville et de Couvignon. Certaines parcelles sont travaillées, en pleine propriété, depuis cinq générations. D’autres ont été achetées et remodelées par Marilyne et Jean-Claude Perron au cours des années 1980. Le travail minutieux sur ces parcelles dans les années 1990 et 2000 a permis notamment l’arrivée de nouvelles cuvées (Minor Villa lors de la grande année 1996, les cuvées Pure en 2005). Cette démarche s’est poursuivie dans les années 2010 par Fabrice (devenu exploitant en 2010), rejoint par son épouse Marie-Gabrielle (en 2013).

    Attentifs tous deux à l’évolution du vignoble de la maison, Marie-Gabrielle et Fabrice Perron font alors, à la fin 2017, l’acquisition de six parcelles de vignes (pour une surface de 25 ares 21) et terres A.O.C. Champagne (surface de 15 ares 39) en le lieu-dit « Val-de-Mont », à Meurville. Pourquoi cette acquisition ? Retour sur les sept facteurs qui ont déclenché ce projet.  

    1. D’abord, c’est l’occasion de mener un nouveau projet commun: notre premier achat de vignes en couple. Notre objectif est de mener le travail sur ces parcelles, tous les deux, avec au fur-et-à-mesure de leur maturité, l’aide des enfants. Ce projet peut se décomposer en trois phases : la première phase, immédiate, avec le travail et l’exploitation des parcelles de vignes déjà plantées, en favorisant la biodiversité. Dès 2018, nous avons commencé, par exemple, à apporter uniquement des amendements biologiques. La deuxième phase aura lieu, ensuite, avec la préparation et plantation d’une nouvelle vigne sur une partie de la surface restante en terre A.O.C. . Et la troisième phase sera à déguster…  

      

     (La 3e saison de taille en mars 2020, effectuée systématiquement « à l’ancienne » et non mécanisée. Tout ce travail sous la surveillance d’Onyxia, jeune golden retriever. Crédit photos F.P. et M.-G.P.)

     (Vendanges ensoleillés à « Val-de-Mont », septembre 2019. Crédit photo : F.P.)

     

    2. « Val-de-Mont » est un des lieux-dits les plus réputés de la « vallée du Landion ». En 1868, par exemple, les vignes vendues à « Val-de-Mont » dépassent les 2000 francs/hectare, cotation (et réputation) supérieure, par exemple, aux lieux-dits « Pillonvaux » (Meurville), « Narvaux » (Urville) et « Cendrée » (Urville) ou plus largement encore à ceux de « Bernardin » (Bligny) et « Val Ermite » (Champignol). 

    Suite à la crise du phylloxera à la fin du XIXe siècle, l’emprise viticole à « Val-de-Mont » se réduit, friches, savarts et bois progressent et se substituent alors à des parcelles viticoles. Vint alors l’ère de la deuxième reconstitution du vignoble champenois, à partir des années 1950 et progressivement les vignes reprennent leur place antérieure avec des propriétés extrêmement morcelées. Comme l’évoquait le géographe Roger Dion, « les vignobles sont des créations de l’homme plus encore que des expressions du milieu naturel ». 

    Cherchant à favoriser les conditions d’exploitation agricole, en regroupant des parcelles, les 33 propriétaires viticoles de ce lieu-dit établirent ensemble à la fin 1987 un « échange multilatéral », acte notarié assez peu pratiqué avec ce nombre si élevé de propriétaires. Nos futures parcelles changèrent ainsi de main, tout en restant dans celles de familles vigneronnes de Meurville.   

    3. La situation géographique de ces parcelles en « Val-de-Mont » : à proximité de notre exploitation.

    Situées à plus de 100 mètres des habitations, ces parcelles permettent de s’y rendre à pied en une petite dizaine de minutes. C’est donc intéressant à la fois pour notre santé et pour l’impact carbone. Cette proximité rend possible également des balades dans les vignes avec des clients et amis, qui n’auraient pas beaucoup de temps. D’autres balades sont possibles vers des vignes un peu plus éloignées si les disponibilités horaires sont plus grandes.   

      

      « Val-de-Mont », mars 2020 (Crédit photo M.-G.P.)

    4. Ces parcelles ont bénéficié au préalable d’un bon entretien : 6% de pieds morts seulement lors de l’acquisition, ce qui est un bon taux pour une vigne replantée en 1990. 

     

    (Photo de « Val-de-Mont » en 1990 prise pour observer notre regrettée double poney, « Babiole ». Or, nous pouvons y apercevoir, en haut à gauche, la vigne nouvelle replantée en 1990, par le précédent propriétaire.  Crédit photo M.P.) 

    L’encépagement est en pinot noir mais nous avons pu noter lors de notre arrivée quelques plants isolés de chardonnay, exclusivement dans le 1/3e bas des parcelles. Selon les propos du précédent propriétaire, il a choisi de complanter en chardonnay, pour augmenter les chances de résister aux gelées printanières. Nos observations depuis deux ans et demi sur ce « minuscule » échantillon laissent à penser que ce cépage se trouve bien à « Val-de-Mont ». Nous suivrons cette piste pour notre prochaine période de complantation (date prévue : printemps 2021).  

    5. L’orientation et l’inclinaison des parcelles est également importante pour une bonne pratique viticole. Elles bénéficient ici d’une orientation Sud Est. Situées à une altitude de 218 mètres en bas, elles atteignent 235 mètres en haut de parcelles, soit un dénivelé de 17 mètres. La pente moyenne est de 26 % avec un maximum à 48%.  Elles sont bordées de vignes sur deux côtés. Sur le plan géologique, le sous-sol date de l’ère jurassique supérieur, associant à la fois dépôts marneux et calcaires. 

     

    (Les bourgeons poussent, 6 mai 2019. De l’herbe naturellement aussi, un bon signe... Crédit photo : F.P.)

    6. Cet achat a pu s’effectuer dans le cadre des préemptions de la S.A.F.E.R., organisme ayant pour objectif de favoriser les installations des jeunes vignerons et agriculteurs, ce qui revient à « sauvegarder » le monde du vignoble, et ainsi à encourager une certaine diversité des producteurs et donc, en fin de chaîne, des champagnes servis aux consommateurs. Dans ce cas présent, ces parcelles de vignes devaient être rachetées par un négociant marnais, déjà propriétaire d’un peu plus de 100 hectares de vignes en Champagne. La section locale du Syndicat général des vignerons de Meurville a alors alerté en début d’année 2017 la S.A.F.E.R. Champage-Ardennes de cette probable transaction, l’informant que six vignerons locaux étaient prêts à se porter candidats. Notre premier projet d’achat (et donc première candidature par l’intermédiaire de ce système de la S.A.F.E.R.) s’est réalisé. Merci à la S.A.F.E.R pour leur confiance ! 

    7. Enfin, il se trouve que des ancêtres de Fabrice travaillaient déjà dans des parcelles de vignes en « Val-de-Mont » au XIXe siècle ou au début XXe siècle. C’est le cas par exemple de plusieurs membres de la famille Petillot. Parfois ces derniers rencontraient quelques déconvenues dans leur travail. Ainsi, le 16 février 1906, l’un des membres Petillot taillait en « Val-de-Mont » dans une plantation de deux ans (effectuée donc en 1904, lors de cette phase de reconstitution du vignoble après le phylloxéra) quand il s’aperçut « que plusieurs plants étaient coupés entre deux terres ». L’auteur de ces méfaits est resté inconnu : de quoi être énervé… mais pas encore révolté (cinq ans avant 1911) ! 

  • Meurville, Côte des Bar en Champagne

    Meurville, un village de vallée :

    Meurville

    Situé à 8 km de Dolancourt et du parc d'attraction de Nigloland, à 9 km de Bar-sur-Aube, à 14 km d'Arsonval et du musée Loukine, à 16 km de Bayel, la "cité du cristal", à 18 km de Vendeuvre-sur-Barse, à 21 km de "Port Dienville", à 24 km de Colombey-les-deux-Eglises et de son "Mémorial Charles de Gaulle", à 25 km de Brienne-le-Château et de son musée Napoléon, à 25 km d'Essoyes, village des Renoir, avec la maison de famille du peintre Pierre-Auguste, à 35 km du château de Cirey-sur-Blaise où vécut le philosophe éclairé et iconoclaste Voltaire, à 37 km de la Maison du Parc naturel régional de la Forêt d'Orient, le village de Meurville est entouré de coteaux dont les premières pentes sont plantées de vignes. La forêt de Bossican est présente sur les sommets et les versants exposés au nord. La culture a gagné les secteurs aux reliefs moins accentués.

    Les environs de Meurville abondent en fort beaux points de vues, surtout si l'on vient de la forêt de Bossican (et donc de la sortie n°22 Magnant de l'autoroute A5, située à 12 km).

    meurville-1

    (Crédit photos : Fabrice Perron) 

    Origine de Meurville

    Le nom vient de Mauri Villa, signifiant le domaine de Maurus, nom germanique. Il est cité dès 1179 dans les documents de l'abbaye de Clairvaux et y figure sous le nom de Minor Villa. C'est pourquoi nous avons choisi avec notre cuvée Prestige Minor Villa, d'une grande maturité, de souligner à la fois le passé viti-vinicole historique de notre commune et le lien fort avec l'abbaye de Clairvaux, située à 17 km, dont le frère Bernard de Fontaine, abbé de Clairvaux, a été canonisé en 1174, devenant ainsi Saint Bernard de Clairvaux.

    Le territoire de Meurville était habité dès l'époque romaine, encadré par deux voies d'importance : celle de Gesoriacum (Boulogne-sur-Mer) à Lugdunum (Lyon) et celle de Durocortorum (Reims) à Andematunum (Langres). Des vestiges gallo-romains existent aux alentours et méritent d'être observés : à Bar-sur-Aube, Proverville, Spoy (un pont du IIe siècle, construit sur le modèle du pont de Fabricius à Rome, permettait de rallier Bar-sur-Aube à Troyes, voie secondaire raccordée à la voie d'Agrippa allant de l'Italie aux Flandres).

    A découvrir à Meurville : 

    Meurville abrite en son sein une église de la fin du XIIe-début XIIIe. Celle-ci, s'appuyant sur un plan en forme de croix latine a une abside à cinq pans voûtés en pierre ; la nef, elle, est voûtée en berceau de bois, avec entraits. Dans l'abside et dans la nef, on peut y apercevoir des peintures murales.

    Une visite de l'église vous permettrait également d'observer un beau retable, peinture sur bois reproduisant le Christ entre les deux Larrons (XVIe siècle) et à l'entrée du choeur, un arc triomphal.

    IMGP1618
    (crédits photos : Fabrice Perron)

    (Collection MFT)

    (Collection MFT)
     
    L'influence de l'abbaye de Clairvaux sur le territoire de Meurville...

    Comme tous les villages situés à proximité de l'Abbaye de Clairvaux, une portion du territoire et des habitants passa aux mains des moines. Ceux-ci, grands défricheurs et vignerons avertis, possédèrent bientôt la plus grande partie des coteaux. L'abbaye de Clairvaux avait sur Meurville une grange, où les moines recevaient probablement la dîme. L'incendie de cette grange fit l'objet d'actes de justice entre 1573 et 1611.

    ... associée à celle de grandes familles seigneuriales laïques

    Une autre partie du territoire de Meurville appartenait à des familles laïques. Au cours du XIIIe siècle, Meurville est inclus dans la seigneurie de Jaucourt avec Spoy, Bligny et Argançon. Au XVe siècle, on trouve, à Meurville, Guillaume de Mello, seigneur de Saint Bris (près d'Auxerre). A la fin du XVe siècle et au début du XVIe siècle, apparaissent les seigneurs de Dinteville, de Spoy. Ils ont repris en main les gens de la vallée du Landion (Argançon, Bligny, Meurville, Spoy), comme le prouve l'acte de partage de cette seigneurie en 1504. Au XVIe siècle, une partie du finage de Meurville appartient à la famille de la Rochefoucauld de Barbezieux, propriétaire du château de Vendeuvre

    Vint ensuite l'époque des guerres de religion. Meurville, comme les autres villages de la vallée du Landion, fut aux mains des Ligueurs. Ces derniers occupèrent le château de Spoy. En 1642, Marie de Bussy, femme de François Ier, comte d'Estaing, et sa soeur Huberte de Bussy, épouse de Jean de Mergrigny, conseiller d'Etat, premier président au Parlement de Provence et baron de Vendeuvre, possédaient à Meurville tout ce qui n'était pas entre les mains des moines...

    La Révolution française à Meurville

    150 ans plus tard vint l'ère de la Révolution. Les images d'Epinal sur la Révolution sont nombreuses et il faut raison garder. Non, nous ne trouvons pas d'usage de guillotine (sic) dans notre village, ni même de révolte paysanne. Ce n'est pas là très surprenant : à Reims même, pourtant la plus grande ville champenoise (même si la taille de Troyes est très voisine à cette époque), la Révolution est assez calme, malgré une émeute frumentaire au début de la Révolution et la présence de babouvistes comme Armonville.

    Cependant, qui lit les registres de délibérations de la récente municipalité de Meurville constatera une évolution dans le ton et dans les sujets évoqués avec l'arrivée de la Révolution. Nous pouvons noter ainsi la première apparition du mot citoyen le 27 novembre 1789 ; référence est faire également à l'assemblée nationale et au "patriotisme des vrais Français". La commune est désormais sous l'autorité du maire Jean-Baptiste Devaux, qui, avec l'ensemble des membres du conseil municipal, appelé alors conseil général de Meurville, désigne Philippe Jeanson pour signer à Troyes l'acte d'adhésion et de confédération. Ce dernier devient ensuite le commandant des 40 citoyens désignés aptes à porter les armes et à rejoindre la garde nationale. Le 14 juillet 1790, alors que les parisiens se pressent pour célébrer la fête de la fédération, les habitants de Meurville se réunissent auprès de leur maire Jean-Baptiste Devaux, lequel prête alors serment à la nation, à la loi et au roi.

    Rien de particulier donc dans l'histoire de Meurville pour qui connaît bien la période révolutionnaire. Meurville a aussi contribué aux réquisitions de volontaires, a donné une partie de ses grains et de ses fourrages à l'armée révolutionnaire.

    Soulignons le cas du curé Robert... Comme il était désormais obligatoire pour les desservants de l'Eglise, le curé Etienne Robert avait prêté serment à la constitution civile du clergé le 6 février 1791. Mais un mois plus tard, il se rétractait, disant avoir fait dans son serment des restrictions non portées au procès-verbal et promettant d'en prêter un autre. Il fut alors inscrit comme suspect sur le registre du comité de surveillance et remplacé par Baudin, nommé curé de Meurville le 25 septembre 1791. Ce dernier se dépêcha de prêter serment. Restait à s'occuper du citoyen Robert, désormais démis de ses fonctions. Il fut alors examiné par Pillard, officier de santé à Bar sur Aube, qui écrivit alors un rapport sur la santé de l'ancien curé. Celui-ci a été trouvé "en état d'infériorité et de débilité". Il " a une fièvre haute et nerveuse, accompagné de mouvements compulsifs. Les parties inférieures sont dans l'étisie et la machine dans un état d'anéantissement et de relâchement". Cette description n'était-elle pas trop sévère ? L'observation de l'officier de santé n'aurait-elle pas été qu'un simple moyen de confirmer la justesse de la décision de l'éviction du curé ? Toujours est-il qu'il n'était donc pas recommandé à celui-ci de quitter Meurville, sous peine d'aggraver sa santé. Cela n'empêche pas les autorités départementales d'annoncer son départ au chef-lieu du département pour y être reclus. Mais le 21 mai 1795, le juge de paix de Couvignon fait savoir que" vu son âge (64 ans) et son état, il sera reclus chez lui". Ainsi finit-il sa vie, ce curé n'ayant pas voulu concilier religion et politique. Il est à noter que son successeur n'en profita pas : les églises devant être fermées, Baudin dut évacuer la maison curiale.

    La "grande Révolution" terminée, que s'est-il passée à Meurville au XIXe siècle ? Pour répondre à cette question, nous ne reviendrons pas ici sur les évènements politiques et soulignerons essentiellement les évolutions internes à la commune. Il est probable cependant que Meurville n'ait pas échappé à l'agitation existant dans les pays baralbin et briennois en 1814 lors de la campagne de France. Des combats se déroulèrent en effet à Fontaine et à Bar-sur-Aube le 24 janvier et au pont de Dolancourt le 28 février. Entraînèrent-ils des reconnaissances ou patrouilles autrichiennes jusqu'à Meurville ? La question reste entière.

    Meurville au XIXe siècle

    Le XIXe siècle est le temps des premières constructions d'infrastructuresdont certaines sont encore visibles aujourd'hui. A vous de les repérer lors de vos prochains passages.

    ancien moulin de meurville lettre 15 sept 1902 revu
    (Collection MFT)Pour compléter vos connaissances sur le moulin de Meurville et les moulins de l'Aube : voir le livre Les moulins à Troyes et dans l'Aube

    Citons quelques dates ayant marquées l'histoire de Meurville pendant cette période, contribuant notamment à modifier son paysage.

    En 1835,une maison fut achetée par la commune pour y abriter une école. Mais l'édification d'un bâtiment abritant à la fois la mairie, l'école et le logement de l'instituteur fut conduite de 1880 à 1885. Le même bâtiment remplit encore aujourd'hui les deux premières fonctions.


    (La mairie, le 18/2/1910. Collection MFT)
    mairiemeurvilleweb
    (Collection MFT)

    Entre 1859 et 1861, la municipalité souhaite le remplacement du pont en bois sur le Landion, situé à l'entrée du village et sur la route allant en direction de Couvignon, par un pont en pierre. Ce souhait fut rapidement exécuté, un peu trop même. En effet, dès le 21 juin 1889, l'agent-voyer d'arrondissement avertit la municipalité que les maçonneries déjà éprouvées par la crue de 1875 sont compromises par les gelées. La reconstruction est donc demandée et approuvée le 1er août 1890. Au pied de ce pont, il existait alors, et ce jusqu'en 1908, l'abreuvoir communal.

    En 1886, Meurville fut dévasté par des incendies: ceux-ci auraient été dus à des enfants, "chenapans" d'alors, qui mirent le feu en jouant avec des allumettes. Une grange et une maison d'habitation furent ainsi détruites. Cette année fut également marquée par la triste fin de l'orme planté devant l'église. Celui-ci fut abattu par la foudre en 1886. Cet arbre ayant deux mètres de diamètre, six mètres et demi de pourtour contribuait alors à la réputation du village dans le pays baralbin. Certains témoins du XIXe siècle prétendaient que son origine remontait à Sully, ce qui lui conférait lorsqu'il fut détruit moins de trois cent ans d'existence. Ces témoignages semblent erronés et nous pouvons supposer une plus grande antériorité. La dimension de cette arbre laisse en effet plutôt penser à une existence datant de quatre siècles. Ceci infirme l'hypothèse de Maurice Rousseau, ancien bibliothécaire de la ville de Bar-sur-Aube. Ce dernier affirmait qu' "on se rapprocherait [...] de l'époque de Louis VII durant laquelle saint Bernard venait de fonder l'abbaye de Clairvaux; or, comme c'est sur l'ordre de ce moine que l'église de Meurville fut construite, tout laisse à penser que l'orne fut planté à ce moment là". Il est bien difficile d'accepter ce raisonnement : Louis VII ayant régné de 1137 à 1180, nous sommes bien au delà des quatre siècles, qui eux correspondent au règne de Charles VII. Un autre orme fut planté en 1919, surnommé "l'arbre de la liberté". René Perron, a participé à sa plantation. En 1985, il a fallu le remplacer par un tilleul et Fabrice Perron, âgé de 8 ans, a été choisi par la mairie, en hommage à son arrière grand-père René pour inaugurer cet arbre et déposer une gerbe.  Vous pouvez encore voir ce tilleul sur la place du village. 

    Meurville s'équipe au début du XXe siècle 

    Au début du XXe siècle, les problèmes de voirie, évoqués plus haut, étaient encore bien présents. Il faut attendre le 5 juin 1910 pour trouver une remarque du conseil municipal indiquant que " la chaussée est recouverte de glace en hiver et que des travaux d'assainissement doivent être entrepris".

    meurvilleruehautetimbr1906
    (Collection MFT)

    L'éclairage des rues était également abordé au sein du conseil municipal et une délibération du 16 octobre 1913 aboutissait à un traité d'éclairage entre la commune et un industriel de Bordeaux, Monsieur Parpaillon, annoncé comme l'inventeur d'un système à gaz hydrocarburé (pétrole). Il semblerait que ce dernier soit en réalité un négociant. L'installation de vingt lampes était prévue à Meurville. Mais la guerre de 1914-1918 met un terme à ce projet et appela en effet aux armes tous les hommes valides qui furent pour la plupart incorporés dans l'infanterie ou l'artillerie. Seize d'entre eux tombèrent pour leur patrie au cours des quatre années d'hostilités. A ces morts, s'ajoutent également pour Meurville les inconvénients (réquisitions) d'une présence, à plusieurs reprises, de détachements de troupes françaises, au repos ou en étape, ainsi qu'en 1918, d'un petit groupe de soldats américains. 

    Les "années folles" à Meurville

    Les années folles sont marquées par quelques fêtes et manifestations, comme les fêtes du Champagne de mars 1921, où Meurville et les autres villages viticoles de la Côte des Bar défendent l'appellation Champagneet la cause auboise. Plusieurs membres de notre famille se retrouvent dans cette manifestation.


    (Archives privées Fabrice Perron)

    L'impact de la deuxième guerre mondiale sur Meurville et ses habitants

    Les hostilités de 1939-1945, elles ne causèrent à Meurville aucuns dommages: il n'y eut en effet ni bombardement, ni combats. Aucun soldat allemand demeura dans le village, même dans les tous premiers jours qui suivirent l'armistice. Cette guerre fit cependant des victimes : une militaire, deux civils, qui trouvèrent la mort en exode, et une quatrième, morte dans un bombardement à Amiens où elle servait au titre de la croix rouge. Il faut noter aussi que durant l'exode de 1940, deux personnes seulement demeurèrent à Meurville. Le temps de l'occupation qui suivit fut à Meurville, comme ailleurs, durement ressenti et est resté longtemps vivace dans la mémoire des anciens du village.La main d'oeuvre était rare, car les prisonniers étaient nombreux, les produits indispensables manquaient et les agriculteurs eurent à satisfaire à de lourdes réquisitions.

    Dans les années 1950, la vie à Meurville est plutôt calme avec un quotidien marqué par les activités viticoles et agricoles.

    Quelques photos des années 1960 :

    meurville1950s2 meurville1950sweb

    (Ces deux photographies viennent d'archives privées de Fabrice Perron : la reproduction est interdite sans autorisation)  

    Présentation de Meurville et interview de Fabrice Perron et Sophie Ducceschi, président SGV Meurville (depuis 2020) et ancienne présidente SGV Meurville (2008-2020), pour La Champagne Viticole, janvier 2014.

    champvitijanvier2014web1 champvitijanvier14web2

  • Novembre 2020 sortie de la cuvée Pure Brut 2008

    Nous vous informons de la sortie de notre cuvée pure Elixir, millésime 2008, en dosage brut.

    Comme pour l’édition 2005, notre cuvée est basée exclusivement sur la première presse et en tirage limitée. Elle rejoint nos cuvées de maturité 3. 

    Pour toute demande de réservations et commande, vous pouvez nous joindre

    - Par tel 03 25 27 40 56 ou 06 72 33 10 39

    - Par email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Au plaisir de vous satisfaire à nouveau et de vous faire découvrir les qualités de cette nouvelle cuvée,

    Fabrice Perron

     

  • Perron Beauvineau, une famille de producteurs de vins de champagne

    Historique

    Des origines viticoles anciennes, unissant la Bourgogne et la Champagne :  

    La maison de Champagne PERRON-BEAUVINEAU est une entreprise familiale, basée à Meurville – et en Côte des Bar – depuis huit générations.

    En se mariant à Marcelle ARNOULT, descendante d’une famille de vignerons depuis quatre générations, 

    René PERRON, (né en 1901), est le premier de la lignée PERRON, qui vivra à Meurville, au coeur de la "Côte des Bar". Il vient d'une famille de vignerons, de la région de Bourgogne, progressivement remontée vers le nord...     

    Parmi les ancêtres de Marcelle Arnoult, il faut noter, en ligne directe, la famille PETILLOT ! Un nom bien symbolique pour des champenois et pour notre famille produisant des vins remarqués par le dynamisme et la finesse de leur "pétillance".

    perron-arnoult

    1948-réparation-viticoles

    Année 1948 : Une pratique vinicole déjà en lien avec le développement durable.

    Les vignes sont cultivées en ce début XXIe siècle, selon les principes d'une "agriculture raisonnée", en évoluant vers une pratique de plus en plus naturelle.   

    Les traitements (contre le mildiou et l'oïdium) ne sont réalisés que si nécessaires et en quantité mesurée. Pour nourrir notre sol, nous utilisons depuis 2018 des amendements biologiques.  

    Nous pratiquons également l'enherbement depuis 2004 (sur certaines parcelles où la réserve en matières organiques le permet).Des analyses de sols régulières et une observation permanente nous apportent des renseignements précieux pour une approche individualisée du vignoble. 

     

    Après 1960, l'ère de la "reconstruction du vignoble aubois" :

    Armand Perron, fils unique de Marcelle et René Perron, sera l’un des cofondateurs de la Coopérative Vinicole du Landion, en 1962.Cette contribution importante à cette démarche collective des vignerons de la vallée du Landion s'inscrit dans la continuité du développement des coopératives champenoises, initié dès la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle à l'occasion des luttes contre le phylloxéra et pour la reconnaissance du vignoble aubois.

    Son fils aîné, Jean-Claude PERRON, reprend à l’âge de 18 ans les rênes de l’entreprise familiale et épouse en 1976 Marilyne BEAUVINEAU, née à Reims. C'est l'union de deux jeunes champenois issus des deux départements historiques des vins de Champagne. Dès les années 1960, Jean-Claude plante plusieurs parcelles de vignes dans la vallée du Landion, sur les coteaux historiques et très bien exposés de Meurville et Couvignon (voir les deux photos dans le bandeau du haut). 

    La force d'une champenoise, Marilyne, face aux épreuves : 

    Après le décès de Jean-Claude, son mari, en 1999, Marilyne PERRON-BEAUVINEAU, courageuse, décide de continuer la route et d'ouvrir une porte sur l’avenir avec des activités touristiques : elle est une des pionnières de "l'oenotourisme" dans l'Aube et en Champagne. 

    - chambres d’hôtes classiques dès 2002 dont une chambre accessible aux personnes à mobilité réduite (la première en fonction dans l'Aube) à L'Haubette.

    - chambres d'hôtes insolites dès 2008 (maisonnettes en troncs d’arbres à toiture végétalisée) à la Colline aux fustes.

    - un gite rural à l'Estauli (de 2002 à 2016), reconverti depuis 2017 en de nouvelles chambres d'hôtes à l'Haubette et de nouveaux services pour nos hôtes : cuisine équipée, bibliothèque, salle de remise en forme...

    un terrain de camping, clos et naturel, à taille humaine, de 8600 m2 à la Sauleraie, reconnu depuis 2011 par le célèbre guide anglais Cool Camping.

    Sur le plan viti-vinicole, Marilyne maintient le cap pour une production de raisins de qualité et accentue la volonté de ne commercialiser des vins que d'une grande maturité. Elle lance aussi 3 nouvelles cuvées, portant à 9 le nombre de cuvées aux goûts différentsproposés par la maison, dont la cuvée Haubette, Blanc de noirs 100% Pinot noir, non dosé, dès 2007. 

    A partir de 2010, une nouvelle génération, associant continuité et nouveaux projets : 

    Fabrice Perron, le fils aîné de la famille, s'occupe de la commercialisation et du travail en cave, initiant, en 2010, la démarche export de la maison.

    533655 488068141218425 1050656787 n

    En 2012, d'un commun accord avec Marilyne, et soucieux de vérifier l'exactitude des traditionnelles rumeurs sur les concours,  il décide de présenter pour la première fois à des concours une cuvée de notre maison. Un choix heureux et récompensé : la cuvée Elixir Extra dry, élaborée uniquement à partir du premier jus au pressoir, remporte deux médailles au Concours International des Vins de Lyon et aux Vinalies.

    En juin 2012, la maison est heureuse de deux naissances : Louis-Valentin, premier enfant de Fabrice et Marie-Gabrielle, et une deuxième cuvée de champagne rosé, avec la Cuvée velours rosé Extra Dry, la dixième de la maison. A déguster avec enthousiasme, en bonne compagnie de préférence, à midi ou à minuit (et avec modération) !

     (Dégustation à Londres. Crédit photos : Fabrice Perron)

    Depuis 2012, Marie-Gabrielle Perron, également d'origine rémoise, épouse de Fabrice, met son sens de l'accueil et ses compétences linguistiques (anglais, français, allemand, hollandais, polonais), au service de la maison et favorise vos dégustations de nos cuvées, à l'étranger. Si vous êtes résidents en dehors des frontières françaises, vous pouvez la contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    En 2013, ce sont les premiers envois en Asie avec cinq cuvées différentes qui partent vers les meilleures tables japonaises. Deux nouvelles médailles viennent récompenser les cuvées Tradition Brut et Finesse Blancs de Blancs lors du Concours international des Vins de Lyon 2013.

    Fabrice est aussi docteur en histoire, auteur et spécialiste reconnu en histoire des vins de champagne. Il intervient en France et à l'étranger pour déguster et présenter les facettes multiples des vins de Champagne, aussi bien à un public d'experts qu'à des curieux(ses) et des passionné(e)s.


    (château du Clos-Vougeot, salon "Livres en Vignes")

    En 2013, il réalise des conférences-dégustation internationales, expliquant par exemple les liaisons heureuses entre les Allemands et le Champagne à Düsseldorf lors de "Prowein goes to City". Il est régulièrement sollicité par la presse quotidienne régionale, nationale ou internationale, écrite ou audiovisuelle pour éclairer sur des sujets variés, tels que les grandes étapes décisives, les actrices et acteurs clés de l'histoire du champagne... Depuis 2011, Fabrice répond régulièrement aux questions de la presse française, allemande et australienne sur les liens entre ces pays et le champagne, sur l'évolution des goûts des vins de champagne, sur les vertus thérapeutiques du Champagne.

    Enfin, son envie de transmettre ses connaissances et de partager autour des vins de champagne se complète d'enseignements universitaires auprès d'étudiant(e)s de diverses formations, ou d'interventions en entreprises.

    En 2014, une nouvelle première : la cuvée Haubette part en Norvège (sélectionnée par le monopole norvégien devant 24 autres Champagnes Blanc de Noirs, de toute la Champagne). Elle reçoit de nombreuses appréciations positives dans la presse norvégienne et surtout plaît beaucoup aux consommateurs, qui l'associent entre autres avec les fruits de mers et autres saint Jacques.  

    En cette année 2014, Fabrice présente également, pour la première fois dans l'histoire de la maison, des cuvées à trois guides spécialisés, en l'occurrenceles guides  Hachette, Gault et Millau, Gilbert et Gaillard 2015.De belles entrées avec 3 médailles d'or chez Gilbert et Gaillard, la cuvée Pure Elixir Extra dry étoilée Hachette et 4 cuvées sélectionnées chez Gault et Millau. Une nouvelle preuve de notre engagement d'apporter à chacune de nos cuvées une grande attention.

    L'année 2014 est, enfin, marquée par une autre nouveauté dans notre gamme avec le lancement le 28 novembre 2014 de notre 13e cuvée, basée sur une grande maturité, à la fois à la vigne (sélection parcellaire de 46,5 ans) et à la cave (au moins 10 ans de vieillissement sur lies avant dégorgement) : la Cuvée Abraham –Vieilles Vignes – Millésime 2004. 

    Ce lancement s'est d'abord fait en Belgique afin de remercier notre nombreuse clientèle belge.  En 2015, la Cuvée Abraham – Vieilles Vignes – Millésime 2004 vole vers  d'autres pays et  devient étoilée Hachette dans le Guide 2016 rejoignant la cuvée Pure Elixir Extra Dry étoilée dans le Guide 2015.Elle est aussi récompensée dans la revue Sommeliers International, le guide belge Vins et Terroirs authentiques et le guide Dussert Gerbert 2020 (un des coups de cœur de l'année).   

    abrahamsiteinternet  171be9ca9e1fa175d9744ed19582ac30dc15a3e1
     
     
    2015-2017 : des années très hétérogènes

    L'exception se trouve également dans le fruit des vendanges 2015, caractéristique d' une très grande année et d'un futur millésime… L'année estd'ailleurs un millésime particulier pour Fabrice et Marie-Gabrielle puisqu'elle a commencé par la naissance de leur deuxième garçon, Pierre-Gabriel. Un prénom composé qui fait sens et rend hommage : le citoyen de Bar-sur-Aube, Pierre Gabriel, frère du savant Albert Gabriel et allié du "leader-rassembleur" Gaston Cheq, est l'auteur en 1913 d'une thèse publiée sous le titre  La viticulture dans le département de l'Aube...  

    10°2, 10°5, 10°7… quelle grande maturité pour nos raisins ! Assurément, le réchauffement climatique est bénéfique à la Côte des Bar et à la Champagne sur le plan qualitatif avec des raisins plus mûrs et moins acides qu’il y a 25 ans. L’été viticole 2015 a même été le plus chaud et le plus sec dans l’Aube, davantage encore que celui de 1976 et avec une température de 3 degrés de plus en moyenne que la normale… Ce réchauffement climatique nous invite également à faire preuve encore d’une plus grande adaptation qu’autrefois pour nos travaux de la vigne. Il faut par exemple protéger davantage nos raisins en leur laissant un peu d’ombre en rognant moins court, poursuivre les pratiques d’enherbement tout en contrôlant encore plus nos sous-sols pour éviter ou atténuer le stress hydrique. Et dans 20 ans, nous vendangerons peut-être la nuit ?

    Malheureusement, les grandes années se suivent très rarement. L'année 2016 et plus encore l'année 2017 démontrent une nouvelle fois que notre planète se réchauffe : l'absence d'hiver, entraîne un débourrement très précoce des bourgeons, qui sont confrontés à des gelées noires en avril 2017 avec trois nuits entre -5° et -8° degrés en Champagne. La grande majorité de nos parcelles est touchée et si la qualité des raisins restant est intéressante, le nombre de grappes est très réduit. 

    L'année 2017 est également marquée par les premières vendanges sur nos nouvelles parcelles, en un des lieux-dits les plus réputés de la vallée du Landion, celui de "Val de Mont", situé sur le finage de Meurville. Celles-ci, pressenties pour partir au sein d'une maison de négoce, restent donc, par l'engagement de Fabrice et Marie-Gabrielle Perron, au sein de la famille du vignoble. Pour commencer à découvrir notre projet en "Val de Mont", lisez la liste des sept facteurs à l'origine de ce projet et une présentation de ces parcelles. 

    Une approche humaine, scientifique et écologique 

    Sur le plan vinicole et gustatif, de nouveaux bons résultats pour nos vins avec de belles appréciations à la fin 2017 de la cuvée Abraham, vieilles vignes, millésime 2004 et de la cuvée Haubette par les meilleurs sommeliers mondiaux, et la mise en place en 2018 de trois nouvelles expériences champenoises à vivre ensemble avec 3 nouvelles formules de dégustations originales : "sabrée", "panoramique" et "grandes années". 

     

    Fabrice commence également à présenter en 2017, auprès de la clientèle, l'échelle de maturité des vins de champagne, à 5 degrés. En 2019,l'application de cette échelle se concrétise par l'arrivée d'une nouvelle cuvée, de maturité 4 : la cuvée Epona.Cette cuvée est un millésime 2002, la meilleure année du XXIe siècle à ce jour.  

    De nouveaux pas en avant pour une viticulture durable et écologique sont aussi effectuées en 2018 au sein du vignoble du Champagne Perron Beauvineau avec :

    - la participation active à une action collective sur une portion du finage de Meurville, incluant nos parcelles de "Mer-sur-Mont" : la "confusion sexuelle"(sic)Technique de protection intégrée de la vigne, elle permet de réduire le recours aux insecticides classiques et est destinée à perturber l’activité sexuelle des eudemis et cochylis, ravageurs de la vigne, parmi les plus nuisibles. En empêchant ainsi leur reproduction, la population des tordeuses de la grappe en est fortement réduite et par conséquent, les dégâts causés dans les vignes aussi.Action collective renouvelée en 2019 sur les mêmes parcelles. Suspendue en 2020 suite au Covid-19 et à reprendre en 2021. 

    - l'expérimentation de nouveaux amendements organiques biologiques. composés d’une sélection de végétaux naturels compostés.Ceci doit permettre d’améliorer encore la fertilité et la santé des sols et donc des cultures tout en ayant un impact positif sur l’environnement. Renouvelée en 2019 et 2020. 

    Une vendange 2018 "record"

    La vendange 2018 est une réussite et marquée par un triple record : très haute qualité, grande quantité et durée exceptionnelle !Pas moins de 15 jours de vendanges dans notre domaine ! Commencée une nouvelle fois en août (24/8), la vendange a agréablement surpris l'ensemble des producteurs de la "Côte des Bar" par la belle maturité, l'état sanitaire remarquable et le nombre de grappes. Qu'il est agréable de vivre une vendange ainsi, d'autant plus après deux années très délicates, en raison de grosses gelées de printemps. Ces vendanges nous ont permis aussi de recevoir certain(e)s de nos clients français et étrangers, familles et ami(e)s. Nous pensons par exemple à nos amis clients écossais Ronan et Carrie venus couper quelques heures en terre d'Heronveau. Cette vendange a permis aussi d'initier Louis-Valentin et Pierre-Gabriel, pas encore rentrés à l'école et très motivés pour préparer, participer, couper, et vivre ce temps fort de notre année. La transmission continue. 

      

     

    En ce début d'année 2020, les questionnements liés au changement climatique se poursuivent : un hiver encore une fois trop doux qui fait craindre un débourrement précoce, le passage de la tempête Ciara heureusement sans dégâts pour notre domaine et pour nos plantations en arbres et arbustes à la Sauleraie ou sur nos terres d'Heronveau, à proximité de nos vignes historiques, ces beaux paysages de la Champagne, classés au patrimoine mondial de l'Unesco.   

    De nouveaux engagements au début d'année 2020, en partie suspendus :

    - en janvier, Fabrice est élu président des vignerons et vigneronnes de Meurville (section locale du Syndicat des vignerons de Champagne), responsabilité qu'il partage avec sa présidence de la Société Historique de Bar-sur-Aube et du pays baralbin.  "Culture et viticulture" ont des racines étymologiques communes, cela signifie "prendre soin", des vignes comme de l'histoire, du patrimoine matériel et immatériel, de l'Autre...   

    - le Champagne Perron Beauvineau devait être, pour la troisième fois (après 2005 et 2012), une des caves ouvertes lors de la 25e édition de la route du Champagne les 1er et 2 août 2020. Très fréquentée (20 000 personnes sur 2 jours), cette action est habituellement le point d'orgue de l'année touristique en Champagne viticole et une superbe occasion de vous recevoir et de vous faire partager notre passion pour le champagne et notre "philosophie".Nous vous préparions quelques surprises. En raison de l'épidémie du covid-19, cette manifestation est reportée en 2021 dans le même secteur géographique et dans les mêmes caves. Ce n'est que partie remise.

    Depuis mars 2020, une adaptation nécessaire et de nouvelles mesures pour mieux vous servir :

    De mars à juin 2020, nous ne pouvions pas participer à des salons vinicoles professionnels, en France ou à l'étranger, ni partager avec vous des moments de dégustation en cave. Nous avons pu cependant continuer d'expédier et nous remercions celles et ceux qui soutiennent notre travail et notre maison en passant commande en cette période troublée. C'est d'autant plus important pour nous pour nous permettre de poursuivre cette aventure viticole familiale déjà ancienne. Merci de nous aider à croire en un devenir. 

    Ce temps particulier nous amène à nous adapter (mise en place de la possibilité de prendre des commandes en drive à la propriété à Meurville ou à Bar-sur-Aube, en nous les réservant au préalable) etaussi à réfléchir sur de nouvelles formes d'accueil et de partage.

    En mai 2020, nous avons mis en place des mesures spécifiques pour vous recevoir dans les conditions les plus adaptées et sécurisées par rapport à cette pandémie. Ces mesures sont susceptibles d'évoluer, en fonction de la situation. Nous avons donc hâte de vous revoir ou vous rencontrer... à distance !  

    Dernier trimestre 2020 : entre annulations, préservation et actions

    - octobre : toujours des annulations de salons et autres marchés gastronomiques... que nous apprenons parfois à la dernière minute, suite à de nouvelles décisions préfectorales. Notre agenda est donc en mouvement permanent et diminue nos temps de rencontre avec vous.

    - octobre : Fabrice organise avec la section de Meurville du SGV une matinée "Villages et coteaux propres", en partenariat avec la mission Unesco Villages, caves et maisons de champagne. l'occasion de nettoyer l'ensemble des rues et chemins sur le finage de Meurville. Une belle action citoyenne et multigénérationnelle qui sera reconduite en octobre 2021. 

      

    - novembre 2020 : sortie d'une nouvelle cuvée, en édition limitée, la cuvée Pure Elixir, version millésime 2008, dosée en brut. Basée uniquement sur la première presse, cette cuvée, belle expression d'un grand millésime champenois, majoritairement en pinot noir, dosée en brut vous réjouira à l'apéritif ou accompagnera vos pintades et autres chapons farcis. Découvrez-la vite pour vos moments privilégiés de fin d'année et de début d'année 2021.    

    novembre/décembre 2020 : pour cette nouvelle période de confinement,

    - reprise des "drive" à Meurville et Bar-sur-Aube sur réservation de commande.

    - expéditions possibles aux meilleures conditions.

    -profiter de nos dépôts à proximité  

    Contactez-nous pour trouver la meilleure solution : + 33 06 72 33 10 39

         

       

     

    Vous avez aimé découvrir ce résumé de notre histoire ? 

    Vous avez maintenant envie de déguster ? 

    Participez ou offrez une participation à l'une des séances de dégustation commentée de nos cuvées, complétée d'une initiation interactive
    aux goûts des vins de champagne d'hier et d'aujourd'hui,
    champagne-info
    Contactez-nous
  • Présentation de nos champagnes

     

    Acheter du champagne 

    Tarifs et conditions sur demande pour nos 14 champagnes d'un minimum de 5 ans de maturité !

    Expéditions possibles en toute sécurité, en France et à l'étranger.

    Mode "Drive" pour des enlèvements à la propriété à Meurville ou Bar-sur-Aube.  

    Nous recherchons la meilleure solution pour vous fournir partout dans le monde.

    champagne-info
    Contactez-nous
    tel +33 (0)3 25 27 40 56
    mob.+ 33 (0)6 72 33 10 39
  • Retrouver nos Champagnes dans le monde


    in the World :

    luxembourgnoumea

    Vous résidez en Allemagne, Belgique, Grande-Bretagne, Finlande, Japon, Luxembourg, France métropolitaine et outre-mer (Nouvelle-Calédonie), Norvège, Pays-Bas, Portugal,

    ou vous y allez en vacances et souhaitez pouvoir associer nos champagnes à vos moments de joie et de partage, c'est possible !

    Depuis 2016 : luxembourg

    -Nous sommes représentés au Luxembourg.

    M. Jean-Marie GRISLIN

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    tel : +352-661-590322

    Depuis 2015 : noumea

    Nous sommes représentés en Nouvelle-Calédonie. 

    M. Thierry PERRON

    Bulles Bar - Noumea

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Depuis 2014 :

    - Nous sommes représentés en Norvege par Blend Wines -Oslo. Dégustez notre cuvée Haubette, 100% Pinot Noirs. Et sans dosage ! Skål !

    - Nous sommes représentés au Portugal.

    M. Yves LECAPITAINE

    Syzygy Lda
    Boliqueime - Portugal
    Email:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Tel: +351.915.993.508

    Depuis 2013 :  

    Nous sommes représentés en Belgique par la société Champastique.  Elle peut également vous approvisionner aux Pays-Bas.  

    M. Wim JACOBS

    Champastique

    Wippelgem Dorp 81 9940 Evergem Belgium

    Tel + 32 0 479 26 81 75

    Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    - Nos premiers envois de vins de champagne au Japon. Cinq cuvées différentess'associent avec harmonie aux meilleurs plats des tables japonaises. Régis Arnaud écrivait dans le Figaro du 21 janvier 2013 que "le Japon était pour le champagne une voie de l'excellence..." Merci à lui, nous y travaillons... Kampaï !

    (photo extraite du site http://www.wine-ambassadors.com/)

    photo elixir japon

    La Cuvée Pure Elixir Extra Dry dans un restaurant de Kobe...>

     japon clients blancs de blancs degustation en 2014
    La Cuvée Finesse Blanc de Blancs dans un restaurant de Kyoto...

    .webT. Ishikawa M. Fukushima F. Perron 5 juin 2015web

    Nous sommes représentés par la société Sagacite Trading.  

    M. Tetsuo ISHIKAWA.

    Depuis 2012 :

    Vous pouvez déguster et commander nos Champagnesen Grande-Bretagne chez The Real Champagne Company.

    Contact : Mrs. Karen DAVIES NETTING
    Managing Director
    The Real Champagne Company Ltd.
    E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


    Nous étudierons toutes "demandes sérieuses" de partenariats. Nos relations avec chacun de nos "ambassadeurs" s'effectuent dans la transparence par rapport aux autres.

    Joindre Dr. Fabrice Perron :

    Fabrice Perron
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    Tel: + 33 06 31 15 43 90
  • Vous accueillir au Champagne Perron Beauvineau, à "l'Haubette", à "la Colline aux fustes" et à la "Sauleraie" - Nos mesures mai 2020

    Comment vous accueillir au Champagne Perron Beauvineau, à "l’Haubette", à "la Colline aux fustes", à "la Sauleraie" dans les meilleures conditions ? 

    Chères clientes, chers clients,

    Comme vous, nous nous adaptons au nouveau contexte de sortie progressive de confinement depuis le 11 mai. 

    Nous nous organisons pour pouvoir vous accueillir, dans notre campagne, à faible densité, aux grands espaces de liberté, en toute sécurité, dans le strict respect des consignes sanitaires. 

    Plusieurs mesures ont été mis en place et pourront encore évoluer en fonction du contexte :

    A) Pour avoir le plaisir de goûter ou acheter nos Champagnes :

    • Mode « drive » : réservation des commandes au préalable au 06 72 33 10 39 ou 03 25 27 40 56, elles sont préparées et enlevées individuellement. Nous vous recevons, pour l’enlèvement, avec masque et gants. Paiements à distance favorisés. 
    • Expéditions possibles. Nous participons aux frais de transport : franco de port, pour la France métropolitaine, jusqu'au 30 juin, dès 12 bouteilles et non 60 comme habituellement ! 
    • Pour les dégustations, leur reprise aura lieu de manière progressive. Pour l’instant, aucune dégustation n’aura lieu à l’intérieur de la cave. La mise en place de dégustations à l’extérieur avec respect des distances, marquées au sol, et limitation du nombre de clients présents en même temps est envisagée et sera effective dès que possible légalement.

    B) « La colline aux fustes » :

    - Les 2 fustes (Kalyani et Tsukiyo), les plus opposées ouvertes, celle du milieu (Salama) restant fermée, pour augmenter les distances de séparation sociale.

    - Nous vous recevons avec masque. Merci à vous de venir également avec les vôtres. 

    - Accueil de préférence à l'extérieur de la fuste. 

    - Nettoyage avec savon et eau des surfaces, puis désinfection à l'eau de javel. Attention et soins particuliers aux éléments les plus fréquemment touchés (poignées, interrupteurs, rambardes, télécommandes, tables, chaises, rebords, poignées de fenêtres).

    - Aération régulière des fustes.  

    - Le petit-déjeuner avec produits frais et maison vous est apporté comme d’habitude sur le pas-de-porte, sans contact.

    - Des tables de pique-nique éloignées les unes des autres sont à disposition sur le terrain et permettent à chacun de pouvoir déjeuner/dîner et profiter de cet espace naturel de 8600 m2 en toute sérénité = un grand espace de liberté !   

    - Au bâtiment sanitaire, une toilette, une douche et un lavabo est réservée à chaque fuste. Savon fourni.

    - Poursuite de nos "paniers repas", avec produits frais locaux et de saison et champagne. Commandes sur réservation : 06 72 33 10 39 ou 03 25 27 40 56.   

    C) « l’Haubette » :

    • Nous vous recevons avec masque. Merci à vous de venir avec les vôtres. 
    • Accueil de préférence à l'extérieur de l'hébergement. 
    • Paiements à distance favorisés. 
    • Chaque chambre d’hôte dispose d’une salle de bain personnelle. Savon fourni.
    • Nettoyage avec savon et eau des surfaces puis désinfection à l'eau-de-javel. Attention et soins particuliers aux éléments les plus fréquemment touchés (poignées, interrupteurs, rambardes, télécommandes, tables, chaises, rebords, poignées de fenêtres).
    • Aération régulière et quotidienne des chambres.
    • Deux horaires possibles pour le petit-déjeuner à 8h30 ou 9h30. Réservation la veille.
    • Trois tables différentes avec respect des distances. Pas de service. Tout est posé sur chaque table et tout est individuel à chaque chambre. Pas de passage d’aliments entre chaque table.

    D) La "Sauleraie" : 

    Comme d'habitude, nous préférons un tourisme personnalisé, familiale, authentique au tourisme de masse. Espace naturel aménagé avec pour principe : "on respire, on mange dehors, on vit au coeur de la nature".  

    - Nous vous recevons avec masque. Merci à vous de venir avec les vôtres. 

    - Accueil à l'extérieur. 

    - Seulement 6 grands emplacements de camping, à distance les uns des autres, sur notre terrain de 8600 m2. Pas un de plus, ainsi vous éviterez les nombreux croisements des grands campings.   

    - Des tables de pique nique éloignées les unes des autres. 

    -  Nettoyage du bâtiment sanitaire avec savon et eau des surfaces, puis désinfection à l'eau de javel. Attention et soins particuliers aux éléments les plus fréquemment touchés. 

    - Poursuite de nos "paniers repas" avec produits frais locaux et de saison et champagne. Commandes sur réservation : 06 72 33 10 39 ou 03 25 27 40 56. 

    Au plaisir de vous revoir et recevoir et encore merci de votre confiance,

    Portez-vous bien !

    Fabrice, Marie-Gabrielle et Marilyne Perron

    CHAMPAGNE PERRON BEAUVINEAU

     

    Printemps2020   

    Printemps 2020